Carnavaleux de Dunkerque

Histoire :

Le Carnaval de Dunkerque a pour origine les marins pêcheurs dunkerquois au XVIIIème siècle qui quittaient le port pour pêcher la morue en Islande durant 6 mois (entre avril et septembre). La veille d’embarquer, les marins  faisaient la  fête avec une partie de la solde qu’ils  recevaient de façon anticiper (une partie revenait  à leurs  familles comme sorte d’assurance). Cette fête pour les marins étaient une sorte de dernier « banquet » avant le départ, car nombreux perdaient la vie loin de chez eux.   
Leurs vêtements étant déjà empaquetés, ils faisaient la fête en portant les vêtements de leurs femmes et  des chapeaux fleuris . C’est là qu’est née « la bande des pêcheurs » ("visscherbende" en patois). Aujourd’hui encore les hommes ont l’habitude de s’habiller  et de se grimer en femmes lors des défilés.
Dans un premier temps, le carnaval concernait uniquement les marins puis s‘est ouvert aux différentes professions. A la fin du XIXème siècle, la pêche à la morue décline ainsi que le carnaval. Il sera relancé par la commune au début du XXème siècle. Mis entre parenthèses durant les deux guerres, le carnaval est resté une tradition ancrée dans la vie des Dunkerquois, quel que soit l’âge ou la catégorie sociale.


Un langage, des codes et quelques mots à retenir :

Le Chahut :

Si pour un étranger, c'est un véritable foutoir à voir. Le "Chahut" n'est pas un pogo (danse des punks et des métaleux qui consiste à se bousculer plus ou moins violemment), il y a une organisation implicite et des règles à respecter. Les premières lignes se serrent les coudes pour retenir l'arrière qui pousse, on parle bien de pousser et non de se jeter violemment sur les premières lignes. 

Le Carnavaleux :

C'est une personne déguisée le plus souvent en femme ou en être androgyne qui participe au carnaval. Pendant le temps du Carnaval, les barrières sociales n'existent plus, on ne doit pas savoir que "Bibite"* est notaire ou que "Moumoule"* est ouvrier. (*nom inventé...).

La Bande et la Clique :

La bande est un défilé de carnavaleux cheminant dans les rues derrière la Clique (le groupe de musiciens) qui est conduite par un tambour-major.

La Chapelle :

C'est une maison de Carnavaleux qui invite des amis Carnavaleux à manger, à boire et à danser. Le plus souvent, les pièces principales sont vidées et décorées pour l'occasion. Il devient rare que des étrangers à ce groupe d'amis est un accès à ces chapelles, car il y a des personnes qui confondent hospitalité et liberté de faire n'importe quoi.

Le lancer des Klippers :

Une tradition qui consiste à attraper des Klippers et un homard plastique jeté du balcon de la mairie de Dunkerque lors du Dimanche des Trois Joyeuses. Les Klippers sont des harengs fumés (ils sont conditionnés sous vide pour être consommer plus tard). Le choix du homard était pour faire une rime avec le nom de l'ancien maire de Dunkerque (Delebarre). Le homard en plastique est échangé contre un vrai homard. Le maire actuel  Vergriete jette des frites pour continuer la tradition.

Partager
chnordiste