La carbonade(s) ou la carbonnade(s) flamande ?

Les mauvaises langues diront que la carbonade flamande est un bœuf bourguignon avec des frites. C’est plus compliqué que ça.
 
On retrouve la carbonnade flamande dans le Nord de la France et en Belgique.
 
Ce plat peut varier énormément d’une recette à l’autre. Vous trouvez les classiques avec de la viande bœuf (quelques fois du porc ou du cheval) , des oignons, de la bière brune ou ambrée, parfois avec du pain d’épice, parfois avec de la vergeoise, parfois avec du sirop de Liège, parfois avec des carottes, parfois avec des rognons et du foie-de-bœuf (version gantoise) , parfois avec de la compote, parfois avec de la Guinness…. Au secours, sauvez-moi de ce piège culinaire !
 
À la base Carbonnade(s) ou Carbonade(s) selon ton scrabble signifie :
- Une préparation à base de viande qui est grillée sur les charbons. L'étymologie en provençal carbonada qui veut dire viande grillée ou de l'italien carbonata qui veut dire de carbone, charbon.
- Dans le sud de la France, un ragoût avec de l’ail, des oignons et des restes viandes.
- La Gardianne de taureau est aussi une carbonade.
- Il y a une variante alsacienne de la carbonnade avec des spätzles
- Certaines versions existent en végétales avec du Seitan ou du Tofu.
 
Plusieurs questions qui ne trouveront jamais leurs réponses :
Faut-il un "n" ou deux "n" et un "s" ou pas à carbon(n)ade(s) ?
Faut-il mettre du cheval pour respecter la tradition chti ?
Faut-il ajouter des carottes à la recette pour te rendre aimable ?
Spécialité du nord ou adaptation d'un autre plat avec de la bière ?
 
Je n'ai pas trouvé de source fiable pour l'origine et l'histoire de ce plat...
 
On va dire que ma carbonade flamande est l’originale et la plus universelle.
On partira sur la base soit d'un paleron de bœuf soit d'une macreuse à bifteck (partie haute de la patte avant du bœuf) ou encore d'une joue de bœuf (la partie supérieure du collier) .
 
La philosophie de ce plat est de pouvoir tremper ses frites dans une sauce qui a le goût du pain d’épice et de bière et de déguster une viande tendre qui a le même goût que la sauce.
 
Ma recette que tu peux modifier comme tu veux :
Faire rissoler dans une cocotte, 3 gros oignons coupés finement dans un peu d'huile et un peu de beurre (ou utiliser de l'eau si tu fais la chasse au gras, mais c'est plus long et tu auras moins de saveurs).
 
Quand les oignons deviennent translucides, tu peux ajouter la vergeoise (2 cuillères à soupe) pour caraméliser. Tu récupères les oignons caramélisés pour les mettre de côté.
 
Tu gardes ta cocotte, tu mets un peu d’eau que tu fais légèrement frémir pour récupérer les sucs de tes oignons. Puis tu fais rissoler des gros dès paleron (macreuse ou de la joue)en ajoutant un peu de beurre ou une huile de cuisson (là, tu es obligé de mettre du gras). Tu remues et retournes bien ta viande pour la saisir sur les faces.
 
Tu poses tes oignons cuits sur la viande puis tes 6 tranches de pain d'épice que tu as tartiné de moutarde, et tu verses la bière le long des parois de la cocotte.L'idéal est que ta viande baigne dans la bière (2 ou 3 grandes bouteilles de Brune ou Ambrée).
Tu portes à ébullition sans mettre de couvercle.
Puis au bout de 15-20 minutes, tu peux mettre ton couvercle.
Normalement, l’alcool s’est évaporé.
Tu peux maintenant laisser mijoter deux bonnes heures !!
 
Il faut compter 3h-3h30 de préparation et de mijotage.
Plus ta viande mijote, meilleure elle est.
J'ai surement oublié un ou deux trucs dans ma recette, mais je compte sur toi pour corriger cela.
Tu peux accompagner ton plat avec des frites et ne jamais oublier une salade pour les végétariens (une purée peut remplacer les frites, mais vous vous priverez du plaisir de faire trempette avec les frites).
 
Pour les courses
3 gros oignons
2 cuillères à soupe de sucre vergeoise
1,5 kg de paleron ou Macreuse ou Joue de Bœuf en gros dès (4 ou 5 cm de coté)
6 tranches de pain d'épice
6 cuillères à soupe de moutarde jaune industrielle qui pique un peu
Au moins 2 Litres d'une bière brune ou ambrée (3 grandes bouteilles de 75 cl)

Reférence de(s) l'auteur(s): 

Auteur de cet Article: 

Chnordiste

Partager
chnordiste

Mot clef rubrique: 

  • Typique gastronomie