Le genièvre ?

Pour moi, le Genièvre est l’équivalent de la Kryptonite pour Superman. Je tente d’éviter, car il anéantit mes capacités cognitives.
 
Patrimoine du Nord, il s'agit d'un alcool qui est souhaitable de boire avec modération et occasionnellement (de préférence avec des amis et avec bon sens, jamais en grande quantité, jamais quand on n’est pas bien dans sa tête, jamais avec des médicaments et jamais en prenant le volant après).
 
- Un peu de SVT pour commencer : Il faut des baies d'un arbuste, qui se nomme le genévrier.
 
- Un peu d'Étymologie: Genévrier vient du latin « Juniperus » qui veut dire « âpre » (en rapport avec le goût du fruit qui est désagréable)
 
- Un peu géographie: C’est une spécialité qu’on retrouve dans le nord de la France, la Belgique (sous le nom de Peket), au Pays-Bas et au nord de l’Allemagne (Genever).
 
- Un peu d’histoire: Il serait la création d’un médecin des Pays-Bas en 1650 pour en faire une potion médicinale à base de baies de genièvre qui devait agir sur le système digestif. Toutefois, l’abus des baies de genièvre peut entraîner des problèmes rénaux et empoisonner les animaux comme les chèvres.
 
Comme souvent, ce remède a très vite était détourné de ses propriétés gustatives et médicales pour en faire un alcool, la première bouteille de genièvre est sortie en 1664. Il est l’ancêtre du « Gin »
 
Il faut attendre la révolution de 1789 pour qu’on commence à distiller du genièvre dans la Flandre française. Il faut savoir qu’il était interdit de produire autre chose que du vin depuis une brillante idée de Louis XIV en 1713. Pas facile de faire pousser des vignes dans la région.
 
- Un peu de Physique : Le genièvre est une eau-de-vie de grain, « de grain » veut dire qu’on ajoute les grains de genièvre à la dernière phase de distillation contrairement aux autres eaux-de-vie. La distillation se fait avec une farine de céréales, de l’eau et du malt d’orge.
 
- Un peu d'économie : Dans le nord, il n’existe plus que 2 distilleries de genièvres. Une à Houlle dans le Pas-de-Calais et l’autre à Wambrechies.On pouvait compter une centaine de distillerie le siècle dernier.
 
La distillerie Claeyssens de Wambrechies produit deux marques : le Genièvre de « Wambrechies » et depuis peu celui de « Loos » (la distillerie est fermée).
La distillerie de la Houlle produit une marque le Genièvre de "Houlle".
 
- Un peu de technique : Le taux d’alcool est entre  de 40 et 50 %.
Il existe des versions aromatisées à 18% à la Fraise, à la Rhubarbe, spéculos…
La "Chuche Mourette" alias la boisson des amoureux  est un mélange de Genièvre et de crème de cassis.
Certains l’aromatisent eux même avec des sirops à la Banane, au bonbon arlequin…
Il existe aussi de la bière aromatisée au genièvre comme « La Wambrechies »
 
- Pour info, on retrouve les baies de genévrier dans la choucroute, les pâtés, les plats à base de gibiers. Dans les Alpes, ils les utilisent pour faire une préparation « extrait de genièvre » qu’ils tartinent avec de la crème fraiche ou qu’ils mettent dans du lait chaud.

On peut utiliser des baies pour produire une huile essentielle qui aurait des vertus anti-inflammatoires, bactéricide, antifongique, drainante…(mais rien le prouve scientifiquement).
Partager
chnordiste